Définition, couleurs, phénomènes dangereux… Qu’est-ce que la vigilance météorologique ?

Qu'est-ce que la Vigilance météorologique ?

Mise en place le 1er octobre 2001, la vigilance météorologique a été conçue par Météo-France, dans le but d’informer la population et les pouvoirs publics de l’arrivée de phénomènes météorologiques et hydrologiques sur le territoire. Mais quels sont ces phénomènes et qu’engendre une mise en vigilance verte, jaune, orange ou rouge ? Quels sont les comportements à adopter pour chaque cas de figure ?  On vous explique tout, juste en dessous !

Les tempêtes dévastatrices de décembre 1999 à l’origine de la vigilance météo

Des évènements « mémorables » …

Lothar et Martin : vous ne vous souvenez peut-être pas de leurs noms et pourtant, leur passage en Europe a été dévastateur. Fin décembre 1999, ces deux tempêtes ont, dans leurs trajectoires,  violemment frappé le territoire Français : un record de vitesse des vents (jusqu’à 200 km/h observé sur les côtes), quasiment tout le territoire touché, un nombre de victimes élevé, des dégâts matériels considérables … Cet épisode noir, qui avait eu lieu juste après les fêtes de Noël, est malheureusement resté ancré dans les mémoires.

Animation satellite des tempêtes de 1999
Animation satellite du 24 au 29 décembre 1999
(Source : Météo-France)

… qui ont permis d’optimiser la communication de phénomènes météorologiques dangereux

A l’époque, les prévisions de Météo-France avaient été bonnes quant à la violence de ces vents ; mais selon Pascal Brovelli, directeur adjoint de la prévision au sein de Météo-France, « la communication vers le grand public et même les autorités n’était pas bien adaptée: c’était un message textuel, qui ne permettait pas de donner un signal clair ».

Le dispositif de vigilance météorologique est donc né d’une grande réflexion suite à ces évènements. L’objectif fut ainsi de fournir simultanément à la population, les médias et les pouvoirs publics une information claire sur les risques météorologiques potentiels, leurs conséquences et les comportements à adopter.

La vigilance météo : qu’est-ce que c’est ?

La carte de vigilance météo est accessible en permanence sur les plateformes web et mobile Météo-France. Elle est actualisée au minimum 2 fois par jour (à 6h et à 16h) et permet d’avoir une visibilité sur les prochaines 24 heures, par département.

Carte de vigilance météorologique
Exemple de carte de vigilance météorologique du 03/01/2017

La carte de vigilance Météo-France est le fruit de la collaboration de plusieurs entités compétentes : l’agence nationale Santé publique France, le Service hydrographique et océanographique de la marine, la Direction générale de la prévention des risques, le Service de prévision des crues…

Attention : la vigilance n’est pas l’alerte ! En effet, Météo-France émet sa carte de vigilance sur un ou plusieurs phénomènes ; il appartient ensuite à l’autorité publique compétente (maire, préfet…) de placer son territoire en alerte et de mobiliser ses services d’intervention ou encore de santé.

L’échelle de vigilance météo

Vigilance verte  Niveau Vert : « pas de vigilance particulière »

Si votre département est en vert sur la carte, cela signifie que les conditions météorologiques prévues ne font courir aucun danger particulier ; aucune vigilance n’est requise.

Vigilance jaune  Niveau Jaune : « soyez attentifs »

Dans ce cas de figure, il faut donc s’attendre à l’apparition de phénomènes habituels pour la saison ou pour la localisation : orage d’été, mistral, montée des eaux… Cela nécessite donc d’être particulièrement attentif aux conditions météorologiques dans le cas de la pratique d’une activité extérieure (comme par exemple une randonnée en montagne ou une sortie en mer) car cela pourrait être dangereux.

Vigilance orange  Niveau Orange : « soyez très vigilants »

A partir de ce seuil, les phénomènes météorologiques prévus peuvent constituer un danger en impactant directement la population et le fonctionnement global de la société : dommages physiques et matériels, perturbation des transports et des axes routiers, coupures d’électricité et d’eau… Le suivi de l’évolution de la situation ainsi que des consignes de sécurité des autorités publiques sont donc de rigueur.

Vigilance rouge  Niveau Rouge : « une vigilance absolue s’impose »

Lorsque le niveau rouge est activé, cela signifie que des évènements très dangereux et exceptionnellement intenses sont attendus par les prévisionnistes. Dans cette situation, il est impératif de suivre les consignes des pouvoirs publics et de se tenir régulièrement informé de la situation.

Comment est évalué un niveau de vigilance météo ?

Selon l’ Institut des Risques Majeurs : « évaluer le risque revient à estimer les conséquences que pourrait avoir un phénomène sur la population, les biens et l’économie. »

L’impact d’un phénomène dépend de ce fait du type de phénomène lui-même, des enjeux humains et matériels qui y sont exposés et de leur vulnérabilité face à lui. Cela revient donc à retenir 3 critères pour évaluer le niveau de vigilance à mettre en place : l’aléa, les enjeux et leur vulnérabilité.

L’aléa météorologique

Nous verrons dans la suite de cet article quels phénomènes météorologiques sont concernés par la vigilance mais dans l’évaluation de cette dernière, un aléa est caractérisé par :

    • Son intensité, sa puissance : la vitesse du vent, la hauteur de la chute de neige, la température minimum / maximum…
    • Son étendue géographique : tout le département est-il touché ou est-ce seulement une partie ?
    • Sa durée dans le temps

Les enjeux

Population, habitations, infrastructures… Les enjeux face à cet aléa sont une caractéristique importante dans l’évaluation du niveau de vigilance. En effet, selon la localisation mais aussi selon la période, ces derniers peuvent ne pas être les mêmes. Par exemple, il n’y a pas la même densité de population dans une grande ville que dans un village de montagne pourtant proche de celle-ci ; de la même façon, il n’y aura pas la même densité de véhicule sur une autoroute en période creuse qu’en heure de pointe, etc… Plus il y a d’enjeux, plus le risque de dégâts est important.

La vulnérabilité

Là encore, selon la localisation de l’enjeu, la vulnérabilité de ce dernier face à l’aléa diffère et cela impacte directement les potentielles conséquences. Par exemple, les régions habituées à la neige ou au froid sont sûrement mieux équipées pour faire face à ce type d’évènement que les régions en bord de mer ou au climat méditerranéen. C’est la fragilité des enjeux qui est évaluée ici.

L’estimation du niveau de vigilance à mettre en place

Finalement, l’échelle de vigilance est déterminée par l’aléa qui est lui-même pondéré par l’importance des enjeux et de leur vulnérabilité. On pourrait donc dire que plus l’un de ces critères est élevé, plus le niveau de vigilance augmente ; et inversement.

L’attribution des niveaux de vigilance se fait toujours au cas par cas par Météo-France ; il n’existe pas de chiffre ou de règle stricte pour affecter telle ou telle couleur à un département.

Dangers et conseils lors de l’occurrence d’un ou plusieurs phénomènes météorologiques

Depuis la création du dispositif, la liste de phénomènes surveillés s’est allongée, pour aujourd’hui atteindre le nombre de 9. Les différents pictos correspondant à chaque phénomène météo apparaissent sur la carte de vigilance seulement dans le cas d’une vigilance orange ou rouge. Le danger est amplifié lorsque plusieurs phénomènes se cumulent ou s’induisent entre eux.

Le phénomène de brouillard ne fait pas encore partie de cette liste mais devrait l’être à l’avenir, cela nécessitant la progression des méthodes de prévision et de localisation des nappes.

Qu’est-ce qu’un vent violent ?
Un vent est dit « violent » et donc dangereux lorsqu’il atteint une vitesse de 80km/h en moyenne et de 100km/h dans les terres. Ce seuil est bien-entendu différent selon les régions.
Vigilance orange – Vent violent
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Coupures d’électricité, de téléphone
– Détérioration des toitures, des cheminées
– Déportation de véhicules
– Possibilité que des branches d’arbres se rompent
– Perturbation de la circulation routière
– Limiter les déplacements
– Limiter la vitesse sur tout axe routier (route, autoroute)
– Ne pas se promener sur le littoral ou en forêt
– Être vigilant aux chutes d’objets divers en ville
– Ne pas intervenir sur les toits ni sur des fils électriques tombés au sol
– Ranger ou fixer les objets sensibles au vent
– Installer impérativement des groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments
Vigilance rouge – Vent violent
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Coupures importantes d’électricité et de téléphone
– Nombreux et importants dégâts sur les habitations et infrastructures, ainsi que les massifs forestiers
– Circulation routière très difficile
– Perturbations sérieuses des transports maritimes, ferroviaires et aériens
– Inondations importantes à craindre aux abords des estuaires en marée haute
– Rester chez soi dans la mesure du possible
– Être à l’écoute des stations de radio locales
– Si obligation de déplacement : se limiter à l’indispensable, éviter les secteurs forestiers, signaler son départ et sa destination à ses proches
– Ranger ou fixer les objets sensibles au vent
– Ne pas intervenir sur les toits ni sur des fils électriques tombés au sol
– Prendre ses précautions face à d’éventuelles inondations si l’environnement y est propice, surveiller la montée des eaux
– Prévoir des moyens d’éclairages de secours et faire des réserves d’eau potable
– Installer impérativement des groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments

Qu’est-ce qu’un orage ?
Un orage est caractérisé par un éclair et un coup de tonnerre ; il peut souvent être accompagné d’autres phénomènes violents (rafales de vent, fortes pluies, grêle, tornade…).
Vigilance orange – Orages
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Survenance d’importants dégâts localement, sur l’habitat léger et les installations provisoires
– Possibilité d’inondations rapides des caves
– Éventuels départs de feu en forêt suite à l’impact de la foudre (orage sans précipitation)
– Mettre à l’abri les objets sensibles au vent
– S’abriter hors de zones de forêt ou boisées
– Être prudent dans ses déplacements
– Éviter les sorties en montagnes
– Éviter d’utiliser un téléphone ou tout autre appareil électrique
– Ne pas s’engager, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou non loin d’un cours d’eau
– Ne pas descendre en sous-sol en cas de pluies intenses
Vigilance rouge – Orages
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Très importants dégâts sur les habitations et les infrastructures
– Possibilité de gros dommages et de vulnérabilité au feu des massifs forestiers
– Inondations importantes et crues torrentielles aux abords de cours d’eau à craindre
– Éviter les déplacements
– Éviter les activités extérieures de loisirs
– S’abriter hors de zones de forêt ou boisées
– Être très prudent si obligation de se déplacer, conditions de circulation potentiellement très difficiles
– Ne pas s’engager, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou non loin d’un cours d’eau
– Ranger ou fixer les objets sensibles au vent
– Prendre les précautions nécessaires à la sauvegarde de ses biens en cas de montée des eaux

Qu’est-ce que le phénomène pluie-inondation ?
Si la pluie est intense sur une courte durée (allant de une heure à une journée), elle peut engendrer une quantité d’eau très importante, quantité habituellement reçue en un ou plusieurs mois. Ce phénomène résulte en général de l’occurrence d’orages violents, de la succession d’orages localisés ou plus généralement d’une perturbation.
Vigilance orange – Pluie-inondation
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Fortes précipitations pouvant affecter les activités humaines
– Importantes inondations à prévoir dans les zones habituellement inondables
– Crues inhabituelles de cours d’eau
– Risque de débordement des réseaux d’assainissement
– Conditions de circulation routière difficiles sur le réseau secondaire
– Possibles perturbation des transports ferroviaires hors « grandes lignes »
– Éventuelles coupures d’électricité
– Se renseigner avant de se déplacer ou de débuter une activité extérieure
– Ne pas s’engager, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou non loin d’un cours d’eau
– Se tenir informé
– Suivre les consignes de sécurité
– Se renseigner auprès de ses voisins
– Prendre les précautions adaptées
– Ne pas descendre en sous-sol
– Par précaution, mettre ses bien à l’abri des eaux
Vigilance rouge – Pluie-inondation
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Fortes précipitations pouvant affecter les activités humaines et la vie économique pendant quelques jours
– Importantes inondations à prévoir, y compris dans les zones rarement inondables
– Crues torrentielles aux abords de cours d’eau à craindre
– Conditions de circulation routière extrêmement difficiles sur l’ensemble du réseau
– Risque de débordement des réseaux d’assainissement
– Coupures d’électricité plus ou moins longues
– Rester chez soi, éviter les déplacements
– Suivre les consignes des autorités publiques
– Ne pas s’engager, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou non loin d’un cours d’eau
– Mettre ses biens à l’abri des eaux en évitant l’exposition au danger
– Ne pas descendre en sous-sol
– S’informer sur l’évolution de la situation
– Prévoir des moyens d’éclairage de secours
– Faire une réserve d’eau potable
– Si évacuation par des sauveteurs : être attentif à leurs conseils

Qu’est-ce que le phénomène pluie-inondation ?
Si la pluie est intense sur une courte durée (allant de une heure à une journée), elle peut engendrer une quantité d’eau très importante, quantité habituellement reçue en un ou plusieurs mois. Ce phénomène résulte en général de l’occurrence d’orages violents, de la succession d’orages localisés ou plus généralement d’une perturbation.
Vigilance orange – Pluie-inondation
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Fortes précipitations pouvant affecter les activités humaines
– Importantes inondations à prévoir dans les zones habituellement inondables
– Crues inhabituelles de cours d’eau
– Risque de débordement des réseaux d’assainissement
– Conditions de circulation routière difficiles sur le réseau secondaire
– Possibles perturbation des transports ferroviaires hors « grandes lignes »
– Éventuelles coupures d’électricité
– Se renseigner avant de se déplacer ou de débuter une activité extérieure
– Ne pas s’engager, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou non loin d’un cours d’eau
– Se tenir informé
– Suivre les consignes de sécurité
– Se renseigner auprès de ses voisins
– Prendre les précautions adaptées
– Ne pas descendre en sous-sol
– Par précaution, mettre ses bien à l’abri des eaux
Vigilance rouge – Pluie-inondation
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Fortes précipitations pouvant affecter les activités humaines et la vie économique pendant quelques jours
– Importantes inondations à prévoir, y compris dans les zones rarement inondables
– Crues torrentielles aux abords de cours d’eau à craindre
– Conditions de circulation routière extrêmement difficiles sur l’ensemble du réseau
– Risque de débordement des réseaux d’assainissement
– Coupures d’électricité plus ou moins longues
– Rester chez soi, éviter les déplacements
– Suivre les consignes des autorités publiques
– Ne pas s’engager, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou non loin d’un cours d’eau
– Mettre ses biens à l’abri des eaux en évitant l’exposition au danger
– Ne pas descendre en sous-sol
– S’informer sur l’évolution de la situation
– Prévoir des moyens d’éclairage de secours
– Faire une réserve d’eau potable
– Si évacuation par des sauveteurs : être attentif à leurs conseils

Qu’est-ce que le phénomène vagues-submersion ?
La submersion marine est liée à l’élévation extrême du niveau de la mer. Cette dernière peut être liée à une marée intense ou au passage d’une tempête (forte houle, vagues, vent…). Elle peut provoquer des inondations importantes et rapides du littoral, des ports et des embouchures de fleuves et rivières.
Vigilance orange – Vagues-submersion
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Fortes vagues déferlant sur le littoral
– Projection de galets
– Élévation temporaire du niveau de la mer
– Perturbation possible des axes routiers ou ferroviaires longeant le littoral
– Survenance d’importants dégâts localement, sur l’habitat léger et les installations provisoires
– Submersions importantes en période de marée haute
– Se tenir informé de l’évolution de la situation
– Éviter de circuler en bord de merd à pied ou en voiture. Le cas échant, le faire avec précaution en limitant la vitesse
– Ne pas s’engager, à pied ou en voiture, sur une route déjà inondée
Habitants du bord de mer ou proche d’un estuaire :
– Fermer les portes, fenêtres et volets exposés
– Protéger les biens susceptibles d’être endommagés
– Prévoir des vivres et du matériel de secours
Plaisanciers :
– Ne pas prendre la mer
– Ne pas pratiquer d’activité nautique
– Avant l’arrivée du phénomène, vérifier l’amarrage de l’embarcation, ne rien laisser à bord
Professionnels de la mer :
– Éviter de prendre la mer
– Être prudent si obligation de sortir en mer
– Porter ses équipements de sécurité à bord
Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :
– Ne pas se mettre à l’eau
– Ne pas pratiquer d’activité nautique
– S’éloigner des structures exposées aux vagues
Vigilance rouge – Vagues-submersion
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Débordements possibles dus aux submersions des systèmes de défenses côtiers
– Rupture des infrastructures de transports
– Importantes inondations à prévoir en zones habitée et d’activité économique
– Conditions de circulation routière extrêmement difficiles sur l’ensemble du réseau routier et ferroviaire longeant le littoral
– Mise en danger de l’habitat léger et de installations provisoires sur le rivage te le littoral
– Se tenir informé de l’évolution de la situation
– Ne pas circuler en bord de merd à pied ou en voiture
– Ne pas pratiquer d’activités nautiques ou de baignades
Habitants du bord de mer ou proche d’un estuaire :
– Fermer les portes, fenêtres et volets exposés
– Protéger les biens susceptibles d’être endommagés
– Prévoir des vivres et du matériel de secours
– Surveiller la montée des eaux et se tenir prêt à monter à l’étage ou sur le toit
– Se préparer à une éventuelle évacuation si l’ordre est donné par les autorités publiques
Plaisanciers et professionnels de la mer :
– Ne pas prendre la mer
– Ne pas pratiquer d’activité nautique
– Ne pas essayer de revenir à la côte si déjà en mer
– Avant l’arrivée du phénomène, vérifier l’amarrage de l’embarcation, ne rien laisser à bord
Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :
– Ne pas se mettre à l’eau
– S’éloigner du bord de l’eau : rivages, ports, plages, sentiers maritimes…

Qu’est-ce qu’un « grand froid » ?
Un grand froid est caractérisé par sa persistance, son intensité et son étendue géographique. Il doit au moins durer 2 jours et les températures atteintes doivent être nettement inférieures aux normales de saison de la région concernée.
Vigilance orange – Grand froid
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Mise en danger des personnes fragilisées et/ou isolées : personnes âgées et/ou handicapées, personnes souffrant de certaines maladies…
– Sensibilité aux gerçures
– Hypothermie, symptômes persistants : chair de poule, frissons, engourdissements des extrémités
– Risque d’intoxication au monoxyde de carbone en cas d’utilisation de moyens de chauffe abusive et de non-ventilation du logement
– Éviter l’exposition prolongée au froid, les sorties le soir et la nuit
– Se protéger des courants d’air et des chocs thermiques
– S’habiller chaudement, ne pas garder de vêtements humides
– S’alimenter convenablement et boire des boissons chaudes, proscrire les boissons alcoolisées
– Ne pas faire chauffer en continu les chauffages d’appoint, ne pas utiliser de cuisinières ou de braséro pour se chauffer
– Ne pas boucher les entrées d’air du logement et l’aérer quelques minutes par jour
– Éviter les efforts brusques
– S’informer de l’état des routes. Si neige ou verglas, ne prendre la route qu’en cas d’obligation
– Prévenir le 115 si personne sans abri ou en difficulté
Vigilance rouge – Grand froid
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Mise en danger de toute personne, même en bonne santé
– Sensibilité aux gerçures
– Hypothermie, symptômes persistants : chair de poule, frissons, engourdissements des extrémités
– Risque d’intoxication au monoxyde de carbone en cas d’utilisation de moyens de chauffe abusive et de non-ventilation du logement
– Personnes fragiles : ne sortir qu’en cas de force majeure
– Éviter les sorties, surtout le soir, la nuit et en début de matinée
– S’habiller chaudement, ne pas garder de vêtements humides
– De retour à l’intérieur, s’assurer un repos prolongé avec douche ou bain chaud, s’alimenter convenablement et boire des boissons chaudes, proscrire les boissons alcoolisées
– Ne pas faire chauffer en continu les chauffages d’appoint, ne pas utiliser de cuisinières ou de braséro pour se chauffer
– Ne pas boucher les entrées d’air du logement et l’aérer quelques minutes par jour
– Éviter les efforts brusques
– S’informer de l’état des routes. Si neige ou verglas, ne prendre la route qu’en cas d’obligation
– Prévenir le 115 si personne sans abri ou en difficulté

Qu’est-ce qu’une canicule ?
Une canicule est un épisode de températures très élevées, jour et nuit, sur une longue période.
Vigilance orange – Canicule
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Mise en danger de toute personne, même en bonne santé
– Mise en danger accrue des enfants, personnes âgées, atteintes de maladies chroniques, de troubles de la santé, prenant des médicaments ou isolées
– Déshydratation
– Fièvre supérieure à 40°C, peau chaude, rouge et sèche, maux de tête, nausées, somnolence, soif intense, confusion, convulsions, perte de connaissance
– Prendre des nouvelles des personnes fragiles ou plus exposées de l’entourage, leur rendre visite 2 fois par jour, les accompagner dans un endroit frais
– Fermer volets, rideaux et fenêtres pendant la journée
– Utiliser un ventilateur ou la climatisation. Si non, essayer de se rendre dans un endroit frais ou climatisé 2 à 3 heures par jour
– Se mouiller le corps plusieurs fois par jour (brumisateur, gant de toilettes, douches, bains…)
– Boire beaucoup d’eau plusieurs fois par jour, manger normalement
– Ne pas sortir aux heures les plus chaudes (11h – 21h)
– Limiter les activités physiques
– Porter un chapeau et des vêtements légers en cas de sortie
Vigilance rouge – Canicule
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Mise en danger de toute personne, même en bonne santé
– Mise en danger accrue des enfants, personnes âgées, atteintes de maladies chroniques, de troubles de la santé, prenant des médicaments ou isolées
– Déshydratation
– Fièvre supérieure à 40°C, peau chaude, rouge et sèche, maux de tête, nausées, somnolence, soif intense, confusion, convulsions, perte de connaissance
– Prendre des nouvelles des personnes fragiles ou plus exposées de l’entourage, leur rendre visite 2 fois par jour, les accompagner dans un endroit frais
– Fermer volets, rideaux et fenêtres pendant la journée
– Utiliser un ventilateur ou la climatisation. Si non, essayer de se rendre dans un endroit frais ou climatisé 2 à 3 heures par jour
– Se mouiller le corps plusieurs fois par jour (brumisateur, gant de toilettes, douches, bains…)
– Boire beaucoup d’eau plusieurs fois par jour, manger normalement
– Ne pas sortir aux heures les plus chaudes (11h – 21h)
– Limiter les activités physiques
– Porter un chapeau et des vêtements légers en cas de sortie

Qu’est-ce qu’une avalanche ?
Une avalanche est un écoulement d’une masse de neige. Ce phénomène dépend des conditions météos, de la structure du manteau neigeux et de sa stabilité, du relief des lieux.
Vigilance orange – Avalanche
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Très fort risque d’avalanche
– Possibilité de nombreux départs d’avalanches
– S’informer sur l’ouverture et l’état des secteurs routiers en altitude
– Respecter les instructions et consignes de sécurité dans les stations de ski et les communes attenantes
– Se renseigner en consultant les bulletins spécialisés Météo-France, les informations locales et auprès des professionnels de montagne
Vigilance rouge – Avalanche
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Très fort risque d’avalanche
– Possibilité de nombreux départs d’avalanches d’intensité exceptionnelle
– Éviter tout déplacement sur les secteurs routiers d’altitude (sauf urgence)
– Se renseigner auprès de la préfecture du département concerné
– Respecter strictement les instructions et consignes de sécurité dans les stations de ski et les communes attenantes

Qu’est-ce que le phénomène neige-verglas ?
La neige est une précipitation solide qui a lieu lrosque l’air atteint une température négative ou équivalente à 0°C. Le verglas est quant à lui lié à une précipitation ; c’est en fait une couche de glace compacte qui a été provoquée par une pluie ou une bruine se congelant au contact du sol. La température de ce dernier avoisine les 0°C mais peut aussi être légèrement positive.
Vigilance orange – Neige-verglas
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Des chutes de neige et/ou du verglas attendus
– Conditions de circulation possiblement difficiles sur l’ensemble du réseau, surtout en secteur forestier (chutes d’arbres possibles)
– Risques d’accidents
– Possibles dégâts pouvant affecter les réseaux électriques ou téléphoniques
– Être prudent et vigilant si obligation de se déplacer
– Se renseigner sur les conditions de circulation
– Privilégier les transports en commun
– Préparer son déplacement et son itinéraire
– Respecter les restrictions de circulation et les déviations
– Faciliter le passage des engins de déneigement
– Se protéger et protéger les autres des chutes en dégageant la neige devant chez soi et en salant le trottoir
– Ne pas toucher les fils électriques tombés au sol
– Installer impérativement des groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments
– Ne pas faire chauffer en continu les chauffages d’appoint, ne pas utiliser de cuisinières ou de braséro pour se chauffer
Vigilance rouge – Neige-verglas
Conséquences possibles Comportements à adopter
– Des chutes de neige et/ou du verglas attendus de façon importante
– Possibilité d’impacter gravement les activités humaines et la vie économique
– Réseau routier rapidement impraticable
– Possibles dégâts pouvant affecter les réseaux électriques ou téléphoniques pendant plusieurs jours
– Importantes perturbations sur les transports aériens et ferroviaires
– Rester chez soi dans la mesure du possible
– Ne pas se déplacer sauf si cela est indispensable
– Se mettre à l’écoute des radios locales
– Se renseigner sur les conditions de circulation si déplacement, signaler son départ et sa destination à ses proches
– Se munir d’équipements spéciaux
– Respecter les restrictions de circulation et les déviations
– Se protéger et protéger les autres des chutes en dégageant la neige devant chez soi et en salant le trottoir
– Installer impérativement des groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments
– Ne pas faire chauffer en continu les chauffages d’appoint, ne pas utiliser de cuisinières ou de braséro pour se chauffer


Publié par pour Preventimmo
A propos de l'auteur
Margaux BARRET

Margaux BARRET

Margaux Barret est Chargée de Marketing Digital pour Preventimmo - Kinaxia.


Laissez votre commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. L'email que vous indiquez ne sera jamais affiché mais utilisé uniquement pour vous prévenir de l'arrivée d'une réponse ou d'un nouveau commentaire.