Nouvel imprimé officiel ESRIS (ex ERNMT), quoi de neuf ?

Nouveau imprimé ESRIS (ex ERNMT)

Pour bien commencer l’année 2018, et surtout pour accueillir les premiers Secteurs d’Information sur les Sols (SIS), l’imprimé officiel a été modifié à plusieurs endroits par l’arrêté du 18 décembre 2017 : titre, sections, questions, l’essentiel des changements vous est présenté ci-après.

Rappel : l’imprimé officiel n’est pas un CERFA, l’état des Risques peut être rempli sur papier libre c’est pourquoi dans cet article nous ne traiterons que les nouvelles informations qui y apparaissent. Nous ne traiterons pas ici les changements de formalisme ou de Mise en page de l’information.

L’ERNMT devient ESRIS

Le titre de l’imprimé a été modifié, il s’appelle désormais « État des Servitudes ‘Risques’ et d’Information sur les Sols ». Cette nouvelle appellation permet d’une part d’insister sur le caractère réglementaire des risques traités et bien évidemment de prendre en compte les secteurs d’information sur les sols, le premier secteur ayant été approuvé fin novembre dans les Yvelines.

Imprimé IAL 2018

Téléchargez le nouvel imprimé officiel

Nouvelles questions dans la section dédiée aux PPRT

Dans la section dédiée aux Plans de Prévention des Risques Technologiques sont apparues de nouvelles questions.

« L’immeuble est situé en secteur d’expropriation ou de délaissement »

Dans certains zonages PPRT ont été définis des périmètres d’expropriation :

Procédure par laquelle le propriétaire d’un bien immobilier, se situant dans un secteur délimité par le PPRT (zone exposée à un risque présentant un danger très grave pour la vie humaine), est forcé de le céder à la collectivité compétente (commune ou établissement public de coopération intercommunale), moyennant indemnité.

Dans certains zonages PPRT ont été définis des périmètres de délaissement :

Le droit de délaissement est un droit accordé aux propriétaires d’un bien immobilier se situant dans un secteur délimité par le PPRT (zone exposée à un risque fort présentant un danger grave pour la vie humaine). Ils peuvent alors demander à la commune (ou EPCI compétent) le rachat de leur bien immobilier, à un prix qui ne tient pas compte de la dévalorisation liée au risque encouru. Le droit de délaissement peut être instauré, dans les secteurs délimités par le PPRT, par délibération du conseil municipal ou de l’EPCI.

Logement ou pas logement ?

Ensuite, 2 questions viennent compléter la section afin de pouvoir identifier si l’immeuble concerné par le PPRT est un logement.

Si la transaction concerne un logement, les travaux prescrits ont été réalisés (Oui/Non)

Dans le cas contraire, le formulaire violet vient préciser qu’il est important de joindre à l’acte de vente la gravité, la probabilité et la cinétique des risques identifiés.

Si la transaction ne concerne pas un logement, l’information sur le type de risques auxquels l’immeuble est exposé ainsi que leur gravité, probabilité et cinétique, est jointe à l’acte de vente ou au contrat de location (Oui/Non)

Nouvelle section « Information relative à la pollution de sols »

Même si Preventimmo l’avait déjà intégré, l’imprimé fourni par l’Etat intègre une section dédiée aux secteurs d’information sur les sols et une question simple  : « Le terrain est situé en secteur d’information sur les sols (SIS) oui/non ». Ainsi, si votre immeuble est situé dans le périmètre cadastral d’un SIS, vous devez cocher « Oui ». Si ce n’est pas le cas, vous devez cocher « Non ».

Pour conclure, sachez que Preventimmo a pris en compte tous ces changements majeurs dans son imprimé. Par souci de cohérence, nous ferons évoluer notre plateforme ainsi que l’ensemble des rapports au fur et à mesure que l’usage nous aura montré que l’ERNMT devient bien l’ESRIS…

Par ailleurs, sachez que tous les ERNMT établis avant le 1er janvier 2018 restent valables.


Publié par pour Preventimmo
A propos de l'auteur
Paul MENGUAL

Paul MENGUAL

Paul Mengual est le Responsable Qualité et Expertises Preventimmo. Docteur en Géographie, il travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine des Risques Naturels et Technologiques. Il collabore régulièrement avec différentes collectivités publiques sur le thème de la réduction de la vulnérabilité des territoires. Il est également l'auteur d'un ouvrage intitulé "La réduction de la vulnérabilité des PME-PMI aux inondations" coll.SRD, Ed. Lavoisier.


9 Commentaires

  1. Bonjour,
    Sur quoi vous fondez-vous pour affirmer que « Par ailleurs, sachez que tous les ERNMT établis avant le 1er janvier 2018 restent valables. »?

    La loi n’est pas d’application immédiate?

    Merci d ‘avance.

    Rodolphe PAMART

    • Bonjour et merci pour votre question. Vous n’êtes pas le seul à vous poser cette question et c’est d’ailleurs une question récurrente à chaque réforme de l’état des risques.

      Nous nous appuyons sur deux choses pour affirmer, d’une part, que le nouveau formulaire doit être utilisé à compter du 1er janvier et d’autre part, que tous les ERNMT établis avant cette date restent valides.

      1 – L’arrêté du 18 décembre stipule bien qu’il rentre au vigueur au 1er janvier 2018.

      2- Ce sont les secteurs d’ informations sur les sols, les secteurs d’expropriation ou de délaissement qui sont une nouvelle obligation au 1er janvier 2018 car modifié par l’arrêté du 18 décembre.

      Par conséquent, tout ERNMT établi avant le 1er janvier 2018 ne comporte aucune obligation d’y apporter ces nouvelles obligations sauf si, entre sa réalisation et la signature de l’acte authentique, les informations sur les risques ou les SIS qu’il contient ne sont pas à jour. Concernant les SIS, il faudrait par conséquent qu’ils soient publiés aux Recueil des Actes Administratifs des préfectures pour devenir obligatoire, Or, à ce jour, seules deux communes ont des SIS publiés.
      Sachez enfin que cette interprétation de l’arrêté a d’ailleurs fait l’objet d’une validation par une source au sein de la direction générale de la prévention des risques.

  2. L’arrété du 18/12/2017 fixe le nouveau modèle d’ERNMT qui deviandra ESRIS.
    Mais les préfectures ont jusqu’au 31/12/2018 pour produire les cartes par commune concernant la pollution des sols.

  3. Bonjour,
    En conséquence, lorsque la commune n’a pas encore publié son SIS, quelle case coche-t-on sur l’ESRIS?

  4. Bonjour
    Etant diagnostiqueur immobilier, je coche non et j’ajoute la mention : « Données non disponibles à ce jour ».

  5. Bonjour
    Diagnostiqueur également (sur Paris) savez vous comment obtenir l’imprimé sous format Word ou PdF modifiable?
    Merci par avance
    Jeremy

  6. Chapeau fiston, suis extrêmement fier de toi, merci pour l’évolution de la société, à toi, Paul, et toute l’équipe adjacente, bonjour à tous et toutes, @+, bon-papa

  7. bonjour,
    nous avons acheté un logement neuf que nous avons mis en location cela depuis mars 2017. Aujourd’hui la société qui gère cette location nous dit qu’ils vont missionner un organisme pour effectuer un Etat des servitudes…etc…Je viens de vérifier dans l’acte notarial est il existe déjà. Suis-je obligée de leur en fournir un nouveau (sachant que l’appartement doit être reloué en juin)? Puis-je le faire moi même?
    Merci d’avance pour vos réponses.
    V. Durand

    • L'IMMOBILIERE VENDEENNE

      Bonjour, vous devez établir un ESRIS (signé de vous meme et du locataire) et remettre, l’arrête préfectoral, le dossier communal, le zonage et un basias géorique à CHAQUE nouveau locataire…..Et bien évidement vous pouvez le faire vous même si vous avez bien collecté les bons documents en préfecture ou en mairie… 😉

Laissez votre commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. L'email que vous indiquez ne sera jamais affiché mais utilisé uniquement pour vous prévenir de l'arrivée d'une réponse ou d'un nouveau commentaire.