Les pièges de la geolocalisation

Immeuble exposé aux risques

Preventimmo met à votre disposition plusieurs mode de géolocalisation : à l’adresse postale, aux coordonnées géographiques et à la parcelle cadastrale. Cet article est l’occasion de faire le point sur les limites de ces modes de localisation pour la réalisation d’un ERNMT ou d’un ERPS.

Connaitre l’emprise totale du terrain

Lorsque l’on procède à la géolocalisation d’une adresse postale, d’une ou de plusieurs parcelles cadastrales, le système propose uniquement un marqueur bleu situé au centre ou en bordure de l’immeuble recherché. En aucun cas, il est aujourd’hui possible de prendre en compte l’emprise réelle du terrain constituant l’unité foncière. Et pourtant !! Afin de répondre correctement à la question de l’exposition au risque dans un ERNMT, il est nécessaire de connaitre les limites exactes de la propriété, de la copropriété ou du lotissement.

S’assurer que les parcelles sont contigües

Un ERNMT doit être réalisé sur une unité foncière constituée de une ou plusieurs parcelles contigües, si ce n’est pas le cas, il est nécessaire d’établir autant d’ERNMT que d’unité foncière.

Pourquoi ? Tout simplement en raison du fait que les réponses à l’exposition aux risques peuvent être totalement différentes selon où sont situées les différentes parcelles.

Afin d’éviter tous ces pièges, l’équipe Preventimmo vous invite à privilégier le mode commande à la parcelle cadastrale. En effet, Nos experts disposent des outils permettant de connaitre avec certitude l’emprise et la contigüité des parcelles.


Publié par pour Preventimmo
A propos de l'auteur

Paul MENGUAL

Paul Mengual est le Responsable Qualité et Expertises Preventimmo. Docteur en Géographie, il travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine des Risques Naturels et Technologiques. Il collabore régulièrement avec différentes collectivités publiques sur le thème de la réduction de la vulnérabilité des territoires. Il est également l'auteur d'un ouvrage intitulé "La réduction de la vulnérabilité des PME-PMI aux inondations" coll.SRD, Ed. Lavoisier.


Les commentaires sont clos.