Cyclone, ouragan, typhon : de quoi parle-t-on exactement ?

Vue satellitaire d'un typhon

Les dégâts provoqués cette semaine par le typhon « Haiyan » sont l’occasion de faire le point sur ces phénomènes dévastateurs connus sous le nom générique de « Cyclone tropical ».

On les différencie grâce, d’une part, à la vitesse moyenne du vent et, d’autre part, à la valeur minimale de la pression au centre de l’œil. Ainsi, les cyclones tropicaux dont le vent moyen est :

  • inférieur à 63km/h sont des dépressions tropicales
  • compris entre 63 et 117 km/h sont des tempêtes tropicales
  • supérieure à 117 km/h sont des cyclones tropicaux

Pour cette dernière catégorie, une classification d’intensité en 5 niveaux est utilisée. Elle s’appelle l’échelle de Saffir-Simpson.

Globalement, il s’agit d’un système de basses pressions prenant naissance au-dessus des eaux de la zone intertropicale (délimitée très approximativement par le tropique du cancer et celui du Capricorne). L’évaporation des eaux chaudes (au moins 26°C) génère un mouvement d’ascendance de l’air chargé en humidité et organisé en tourbillon. C’est un phénomène de grande échelle (diamètre variant entre 500 et 2000 km) dû à une chute importante de la pression atmosphérique. Certains de ces phénomènes sont si violents qu’ils sont capables de dégager une puissance équivalente à dix fois la bombe d’Hiroshima.

Pour en savoir plus sur la formation et le fonctionnement d’un cyclone, nous vous conseillons deux vidéos. La première que vous pourrez consulter ci-dessous vient du site Alertes-meteo.com. La seconde, plus ludique, vient de l’émission « C’est pas sorcier ».

Une terminologie différente selon les régions du globe

A l’exception des tornades et des trombes marines qui sont réellement des phénomènes différents, les cyclones, ouragans et typhons sont un seul et même phénomène, leur nom est différent selon l’endroit où ils se manifestent :

  • Le cyclone, du mot grec kuklos (qui signifie cercle, rond), se manifeste dans l’océan Pacifique sud-ouest et nord et dans le sud-ouest de l’océan indien.
  • L’ouragan, (de hunraken, dieu maya de la tempête, qui a donné hu-ra-kan dans les caraïbes, huracàn en espagnol et hurricane en anglais) se manifeste dans l’océan Atlantique nord et dans l’océan Pacifique nord-est et sud-ouest (à l’Est de 160°E).
  • Le typhon, (du chinois t’ai fung, signifiant « grand vent », qui a donné l’indien toofan, l’arabe tufan, le portugais tuf ão et l’anglais typhoon) se manifeste dans l’océan Pacifique nord-ouest.

Des prénoms pour individualiser ces phénomènes lorsqu’ils se manifestent

Le fait de donner des prénoms aux cyclones date de plus de deux siècles par souci de différenciation de chaque événement. Dans chaque région du globe, des listes de noms et des règles de sélection différentes sont  utilisées.

Dans l’atlantique Nord, depuis 1979, les cyclones tropicaux sont prénommés alternativement au masculin et au féminin quelque soit leur intensité (dépression, tempête ou cyclone). Le principe est simple :

  • 6 listes ont été constituées d’avance (1 par an) fonctionnant par cycles, ainsi la liste de 2000 est la même que celle de 1994
  • Les prénoms peuvent être  en anglais, en espagnol et en français
  • On utilise alternativement des prénoms masculins et féminins
  • Les années paires débutent par un prénom masculin et impaires par un prénom féminin

Lors de graves cyclones, les noms de ces derniers sont supprimés de la liste et remplacés afin de ne pas choquer la population en lui rappelant de trop mauvais souvenirs.

Les 6 listes prévoient 21 prénoms courants de A à W, sans Q et U qui sont des lettres plutôt pauvres en prénoms (cf. tableau ci-dessous). Ensuite, il est prévu d’utiliser les lettres grecques. En 2005, année de record avec 27 cyclones, la liste fut totalement utilisée jusqu’à Wilma, puis jusqu’à la lettre grecque Zêta.

2013 2014 2015 2016 2017 2018
  • Andrea
  • Barry
  • Chantal
  • Dorian
  • Erin
  • Fernand
  • Gabrielle
  • Humberto
  • Ingrid
  • Jerry
  • Karen
  • Lorenzo
  • Melissa
  • Nestor
  • Olga
  • Pablo
  • Rebekah
  • Sebastien
  • Tanya
  • Van
  • Wendy
  • Arthur
  • Bertha
  • Christobal
  • Dolly
  • Edouard
  • Fay
  • Gonzalo
  • Hanna
  • Isaias
  • Josephine
  • Kyle
  • Laura
  • Marco
  • Nana
  • Omar
  • Paulette
  • Rene
  • Sally
  • Teddy
  • Vicky
  • Wilfried
  • Ana
  • Bill
  • Claudette
  • Danny
  • Erika
  • Fred
  • Grace
  • Henri
  • Ida
  • Joaquin
  • Kate
  • Larry
  • Mindy
  • Nicholas
  • Odette
  • Peter
  • Rose
  • Sam
  • Teresa
  • Victor
  • Wanda
  • Alex
  • Bonnie
  • Colin
  • Danielle
  • Earl
  • Fiona
  • Gaston
  • Hermine
  • Ian
  • Julia
  • Karl
  • Lisa
  • Matthew
  • Nicole
  • Otto
  • Paula
  • Richard
  • Shary
  • Tobias
  • Virginie
  • Walter
  • Arlene
  • Bret
  • Cindy
  • Don
  • Emily
  • Franklin
  • Gert
  • Harvey
  • Irma
  • Jose
  • Katia
  • Lee
  • Maria
  • Nate
  • Ophelia
  • Philippe
  • Rina
  • Sean
  • Tammy
  • Vince
  • Whitney
  • Alberto
  • Beryl
  • Chris
  • Debby
  • Ernesto
  • Florence
  • Gordon
  • Helene
  • Isaac
  • Joyce
  • Kirk
  • Leslie
  • Michael
  • Nadine
  • Oscar
  • Patty
  • Rafael
  • Sara
  • Tony
  • Valerie
  • William

fig : Liste des noms attribués aux cyclones tropicaux dans l’Atlantique Nord

En ce qui concerne les phénomènes subtropicaux susceptibles de se manifester en Europe, depuis 2002, l’Institut de Météorologie de Berlin vous propose d’acheter le nom de la future tempête via ce formulaire. Il vous en coûtera la modique somme de 199 € pour une dépression et 299 € pour un anticyclone. Si une lettre de l’alphabet ne trouve pas d’acheteur, le site de l’Institut organise une vente aux enchères sur eBay !!

A propos du typhon Haiyan

Le typhon Haiyan survenu aux Philippines entre le 3 et 11 novembre 2013 est un cyclone tropical de catégorie 5. Selon certaines sources, la puissance de ce phénomène est sans équivalent à ce jour avec des rafales de vent mesurées à 380km/h.

Le nom Haiyan (海燕) provient de la liste fournie à l’Organisation Météorilogique Mondiale par les pays riverains de la côte du Pacifique, dans ce cas la Chine,  et signifie « pétrel » (espèce d’oiseau de mer). En parallèle, L’Administration des services atmosphériques, géophysiques et astronomiques des Philippines s’appuie sur ses propres listes pour nommer les dépressions, tempêtes et cyclones tropicaux (quatre listes utilisées en rotation annuelle). Ainsi, Haiyan a été prénommé en réalité « Yolanda » aux Philippines.


Publié par pour Preventimmo
A propos de l'auteur

Paul MENGUAL

Paul Mengual est le Responsable Qualité et Expertises Preventimmo. Docteur en Géographie, il travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine des Risques Naturels et Technologiques. Il collabore régulièrement avec différentes collectivités publiques sur le thème de la réduction de la vulnérabilité des territoires. Il est également l'auteur d'un ouvrage intitulé "La réduction de la vulnérabilité des PME-PMI aux inondations" coll.SRD, Ed. Lavoisier.


Les commentaires sont clos.